Caswell Memorial State Park-San Luis Reservoir

8 octobre
117 kms
Le camping étant situé au bord de la rivière Stanislaus, beaucoup de moustiques et un concert (ou une cacophonie) de grenouilles. Étape tranquille, direction plein sud, donc au vent portant même si celui-ci a fléchi. Les routes sont comme des quadrillages et il me faut donc parcourir des côtés de rectangle pour rejoindre la route 33 que je veux suivre et qui longe le relief dans un paysage de plaine absolu. Ici, c’est majoritairement la culture des noix mais à la méthode américaine c’est à dire de façon industrielle que ce soit sur la surface couverte, la taille des canaux d’irrigation nécessaires pour faire pousser tout cela sous un tel soleil ou le niveau de mécanisation. La récolte bat son plein et de nombreux semi-remorques chargés circulent. La cohabitation avec mon vélo se passe dans l’ensemble très bien alors que la route n’a pas de bande d’arrêt d’urgence. Les américains sont en majorité prudent avec le vélo (et je pense que le code de la route est assez sévère sur ce point). Je rencontre également des élevages de vaches laitières et là, moi ça m’a fait penser à la ferme des 1000 vaches. Des vaches par centaines parqués au mieux à l’ombre sous un hangar sinon en plein soleil, 30-35 °C et des tas d’ensilage haut de plusieurs étages ! Je vois de-ci de-là des panneaux indiquant que l’on recherche de la main d’œuvre, uniquement écrit en espagnol. J’en termine avec ce paysage de plaine à la bifurcation vers San Luis Reservoir où je reste pour la nuit. Voilà, demain il me faudra franchir le massif pour rejoindre le Pacifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *